jeudi 13 juin 2024

Jeudi 13 juin, enfin le soleil revient et c'est sous un beau ciel bleu que 14 Isards vont (re)découvrir d'autres granges de Balagué bien visibles depuis St Lizier.

Ils passent à Montgauch et Bareille, empruntent une piste forestière sur quelques km en mauvais état puis continuent à pied. La pente est douce et  très régulière, ils montent ainsi 295m tout en discutant. Le paysage change subitement et devient calcaire. Des granges ! oui de Balagué sur un autre versant. Et, en bas d'une belle prairie, Lorp, St Lizier et St Girons s'étalent devant leurs yeux.

Quel beau paysage avec la croix de Montcalivert au fond. Derrière eux, toute la chaîne des Pyrénées couserannaises. La descente continue dans une belle forêt et un obstacle de taille s'offre à eux : un talus assez pentu de 10m  Et, les voilà à la queue leu leu.

Oh, mais rien n'arrête nos fougueux Isards qui savent que dans peu de temps un goûter les attend. Cette balade de 7km500 a duré 3h20. Le spectacle était tellement beau qu'il nécessitait des longues pauses.

jeudi 6 juin 2024

Jeudi 6 juin, 14 Isards sont à Seix.

Il fait enfin beau et chaud. Ils passent devant l'église à un mur clocher et commencent leur balade le long du Salat sur un chemin très ombragé. La fougue du Salat les interpelle, le courant est impressionnant, en effet, le débit est de 17,8m3 par seconde et de plus la rivière frôle le chemin.

Nos Isards  atteignent une route goudronnée, une petite pause "photo" et un petit effort pour atteindre Esteiches qu'ils traversent tout en admirant ces maisons bien entretenues dont une a une toiture en ardoises posées à pureau dégressif.  Ils descendent ensuite par un chemin herbeux et ombragé qui les ramène sur le long du Salat. Il y a peu de temps les terrasses étaient cultivées. 2 orchis mâles sur le bas côté les interpellent. Ils reviennent à Seix au bout de 2h35, 6km500 avec un dénivelé cumulé de 145m et s'installent sur la place de Seix pour le goûter.

jeudi 30 mai 2024

 10 Isards se retrouvent au parking habituel à Saint Girons. Le ciel est chargé, il ne pleut plus et la température est douce. Vont-ils passer entre les gouttes ? Pour le moment, ils quittent à pied ce parking pour une balade faite en mars 2023, ils empruntent l'ancienne voie ferrée, future voie verte : en effet, elle est verte !!! Dominant  la route départementale, ils ont une belle vue sur la cité de Saint Lizier. Ils font une drôle de rencontre sur le chemin. Peu de temps après, ils traversent l'hôpital Rosès et descendent par un tunnel de verdure ou mieux un long brumisateur rafraîchissant. Enfin, ils débouchent sur les hauts de Lédar, une pluie fine les accompagne,  une fois n'est pas coutume !!! Ils contemplent la vue sur Saint Girons, reconnaissent le chemin pris le jeudi précédent et sont de retour au parking au bout de 2h15 après 7km et un dénivelé de 100m. Le soleil est de retour !!!

jeudi 23 mai 2024

En ce 23 mai, 9 Isards de Saint Girons laissent leur véhicule sur le parking habituel et entament la sortie du jour. Le temps est gris, la température est très agréable. Ils remontent l'avenue Foch et franchissent la passerelle enjambant le Lez un peu tumultueux. Puis, ils empruntent une partie du chemin des papetiers, passent devant un gîte avec une décoration originale : une pyramide de prénoms derrière un beau massif de sauge de Jérusalem, des  "pique-niqueurs" insolites. Ils arrivent alors à la croix de Saudech d'où ils dominent tout le saint gironnais et chacun de reconnaître sa maison ! Ils entament la descente par un large chemin fraîchement fauché. Cela sent bon l'herbe coupée. Enfin, ils longent les hauts de Beauregard pour revenir à leur point de départ. Cette boucle parfaite de 6km300 avec un dénivelé de 165m a duré en tout 2h35. Surprise, il tombe des gouttes !!!

jeudi 16 mai 2024

Ce jeudi 16 mai, 9 Isards ont encore bravé la pluie, le soleil est bien revenu. Ils partent de la salle des fêtes de Lasserre, située sur un plateau ou plutôt sur une crête avec vue sur tous les côtés. Ils empruntent la route goudronnée au milieu de verts pâturages où broute un grand troupeau de moutons. Une piste descend, les mène à un herbage et les voilà qui s'y prélassent. Ah, ce n'est pas là ! Ils remontent et trouvent une autre piste qui descend dans la forêt pour rejoindre une route. 3 orchidées attirent leur regard : 1 orchis mâle et 2 orchis de Fuchs. Tranquillement au gré des bavardages, ravis de cette température clémente, de ce bel ensoleillement, de ce paysage bucolique, ils arrivent au parking au bout de 2h15 après 7km avec un dénivelé de 165m. Des balançoires, des tables ... tout ce qu'il faut pour passer un long moment à discuter tout en appréciant le goûter.

 

 

jeudi 2 mai 2024

Ce jeudi 2 mai, 9 Isards ont bravé la pluie et bien leur en a pris, le soleil est revenu. Au vu de l'humidité du circuit prévu, le programme a été changé. Donc, ils laissent leurs véhicules sur le parking pour arpenter l'avenue du Maréchal Foch, franchir par une passerelle non pas la Seine mais le Lez, on ne peut pas tout avoir !!! Ils passent devant la conduite forcée de la centrale de l'ancienne papeterie Lédar et devant le déversoir du canal qu'ils longent. Le cheminement se fait dans un théâtre de verdure, d'un côté les murs mousseux du canal et de l'autre les arbres et beaucoup d'orties que l'un d'entre eux cueille pour sa soupe du soir. Ainsi, ils arrivent devant la carrière d'Aubert où se trouve un marbre rare et précieux, utilisé et apprécié depuis l'Antiquité. Vingt siècles après les romains, c'est un italien, Giorgio Rivieri de l'entreprise Escamar qui est venu relancer l'exploitation de la carrière à l'abandon depuis les années 50. De la basilique Sainte Sophie à Istanbul aux Invalides à Paris en passant par l'hôtel Roosevelt aux Etats Unis, le grand antique d'Aubert orne les monuments les plus prestigieux… jusqu'au Saint Siège ! Une photo s'impose devant un gros bloc de marbre dont les nervures les fait penser aux Pyrénées. Demi-tour et surprise : le déversoir est plein. En effet, la centrale est arrêtée et l'eau gicle à 10 mètres cubes par seconde ! Quels embruns !!! Ils se retrouvent sur le parking au bout de 2h45 après 8km750 mais seulement 55m de dénivelé ! Le cadre n'est pas propice à un goûter, ce sera pour une prochaine fois.

jeudi 25 avril 2024

Ce jeudi 25, avril, 6 Isards de Saint Pierre se sont joints à 13 Isards de Saint Girons pour une découverte pour certains d'entre eux du paysage calcaire  du Plantaurel et surtout chercher, trouver et reconnaître les orchidées. Après avoir vu la loupe de l'orme Sully,  planté du temps du duc de Sully en 1600 et mort en  1990 (l'orme !), 

ils montent par la route jusqu'à une crête : un des nombreux balcons sur les Pyrénées malheureusement encapuchonnées.  Quelle joie à la vue du premier orchis mario ou bouffon et un petit parterre de sérapias. Et, ce n'est pas fini. Aujourd'hui, le panorama est à leurs pieds : une myriade de couleur avec des orchis qui se pavanent au-dessus des autres plantes. On s'imagine marchant sur un tableau impressionniste.

Ils admirent donc des près de bouffons  de couleurs variées du violet au pourpre au lilas rose voire au blanc, de sérapias à longue tige, des orchis brûlés, des  céphalantères à fleurs blanches et cerise sur le gâteau des ophrys sillonnées. 

Les discussions fusent sur les fleurs et certaines, très attentives, prennent des notes. Un sentier les ramène au hameau où les attend le traditionnel goûter Saint Gironnais. Cette balade a duré près de 2heures sur 4km avec un dénivelé de 85m. 

jeudi 11 avril 2024

Ce jeudi 11 avril, 18 Isards gagnent le stade de Lescure. Leur animatrice, Sophie, a bien récupéré de son bras juste libéré lors de la dernière sortie ici le 20 juillet dernier !!!

Le circuit va être le même: ils partent par la voie verte qu'ils quittent rapidement pour Canou, Flourit puis Legret avant de rejoindre leurs véhicules où les attend le goûter devenu traditionnel ! Ouh, quel est ce drôle d'"animal" ? !!! Le paysage bucolique, verdoyant les a apaise sans toute fois cesser leur conversation !

La vue est magnifique sur Lescure et Rimont. La boucle de 7km avec un dénivelé de 180m a duré en tout 2h25. Ce paysage si reposant est propice à des échanges amicaux; il ne manque que des séances de yoga !!! Cependant, leurs jambes les démangent d'aller au Mont Calivert dont ils voient très bien la croix.

jeudi 4 avril 2024

Jeudi 4 avril, suivant le programme établi pour le mois, 20 Isards se retrouvent à Espou pour une balade faite le 17 juin 2021. Espou est un hameau complètement perdu après Lacourt  au bout d'une route particulièrement étroite "comment fait-on pour se croiser" !!!

La boucle se fait dans l'autre sens sur un large chemin où les conversations vont bon train. Ils arrivent au bout d'une heure dix à un col où ils se prélassent avec délice : grand moment de farniente ! Certains partent plus haut pour avoir une vue plus dégagée.

Ils descendent, tous, par un chemin toujours aussi large et de plus herbeux. Ils marchent comme sur des tatamis ! Ils sont de retour après 2h10, pause comprise, autrement dit 1h35 de déplacement effectif. La balade a été courte de 4km470 et un doux dénivelé de 225m.

Table, fauteuils, sièges surgissent des coffres de voitures y compris la glacière et les gâteaux. Encore un long moment de convivialité. 

jeudi 28 mars 2024

Jeudi 28 mars, 19 Isards partent vaillamment du parking de la carrière d'Alas à l'assaut du château de Balagué dont sont encore  visibles une tour, les vestiges de l'enceinte et les soubassements d'une ancienne chapelle surnommée la tour Ste Catherine.

Le chemin herbeux et large les mène sur la route qu'ils empruntent sur quelques mètres afin d' attaquer la montée en lacets jusqu'à la tour. Le combat est rude car il y a des passages délicats. Cette tour offre un beau panorama sur la vallée de Balaguères et les hauts sommets du Castillonnais dont le Valier.

Ce vestige, visible de loin est l'unique témoin d'un ensemble castral daté du XII-XIII siècle. La descente n'est pas moins aisée et elle permet de passer devant la grotte de Ste Catherine qui fut utilisée par le laboratoire du CNRS de Moulis pour étudier les animaux souterrains. Dans les années 80-90, on y donnait des concerts. Ah, une pause bien méritée après ce combat acharné !

Et, la récompense  avec millas, madeleines au chocolat et pâte de coing. Cette balade faite le 15 avril 2021 a duré 2h mais 3h effectives tant le paysage était beau et surtout, ils ont admiré de nombreux orchis mâles. 5km300 pour un dénivelé cumulé de 235m. 

jeudi 21 mars 2024

Montesquieu-Avantès, chemin bien connu des Isards du vendredi car c'est à cet endroit que les 2 groupes se retrouvent pour admirer les orchidées en avril-mai.

La balade a duré 2h15 sur 6km avec un dénivelé de 130m. Merci Robert.

Ce jeudi 7 mars, ils sont 17 à partir de la halle de Prat.

Ils empruntent la voie verte jusqu'à Lacave en surplombant la déviation de Prat ou en passant dessous tout en longeant la Gouarège dont ils ont vu sa perte et sa résurgence lors d'autres sorties et aujourd'hui son confluent avec la Salat. Lacave, fondé le 11 septembre 1273 est la frontière avec la Haute Garonne que certains franchissent allègrement. Les postes de douane ont été abolis. Ils en reviennent avec la certitude que l'Ariège c'est beaucoup mieux !!! 

Il reste de l'ancienne usine de chaux hydraulique créée en 1875 et fermée en 1979  le grand silo d'extinction de la chaux et la roue hydraulique verticale qu'ils découvrent étonnés, Ils sont ravis de découvrir à pied ce qu'ils traversent en voiture sans rien remarquer.

Demi-tour pour tout le monde et peu après, une légère montée de 90m les mène au hameau du Courbieu. Ils cheminent ensuite sur un large sentier à flanc tout en apercevant au loin le château de Prat. Ils s'en rapprochent et l'admirent. La descente avec quelques embûches les ramène au parking de la halle au bout de 2h45, pauses comprises, après 7km700 et 100m de dénivelé.

Une table et ses bancs les accueille où ils peuvent s'y tenir à 10 !!! Les autres sont sur un muret ou des sièges pliants. Et, ils discutent, certains de leurs souvenirs d'adolescence et de jeunesse. 

jeudi 14 mars 2024

Jeudi 14 mars, 10 Isards et un invité sont à Beille pour la 2ème fois cette année. En effet, après la forte chute de neige de ces derniers jours jusqu'à 1m, c'était tentant d'y retourner. Les voilà prêts à partir après la pause 3,14-3,14.

C'est ainsi que parle Georges Vignau, directeur de la station !!! Ils se dirigent vers les chiens de traîneaux couchés sur la neige en attendant le départ. Ils continuent le chemin de la Soulane au milieu de la forêt.

C'est magnifique et inédit pour eux. Le ciel est voilé mais leur offre des beaux ballets de nuages. Ils remontent et se trouvent alors près des pistes de ski de fond qu'ils traversent pour rejoindre le carrefour des 4 chemins. Il est midi trente, les tables sont prises. Allons, un petit effort et les voici à Beille d'en haut. Oh mais où sont passées les tables? Sous la neige !!!

La plupart s'assoie directement sur la table !!! Le paysage est resplendissant sous sa blancheur. En 1h40, ils ont fait 4km400 avec un dénivelé de 215m. Bravo. Le retour se fait en 1h15 sur 4km avec un dénivelé de 30m, c'est dire que c'est cool.  C'est l'anniversaire de Josée. Tout le monde s'installe autour de la table. Les conversations vont bon train.

jeudi 7 mars 2024

Le jeudi 29 février en l'absence de leurs animateurs, 10 Isards se retrouvent même heure, même endroit. Sous la houlette de Robert, ils partent sur le chemin de Ratabou près de Montesquieu-Avantès, chemin bien connu des Isards du vendredi car c'est à cet endroit que les 2 groupes se retrouvent pour admirer les orchidées en avril-mai. La balade a duré 2h15 sur 6km avec un dénivelé de 130m. Merci Robert.

Ce jeudi 7 mars, ils sont 17 à partir de la halle de Prat. Ils empruntent la voie verte jusqu'à Lacave en surplombant la déviation de Prat ou en passant dessous tout en longeant la Gouarège dont ils ont vu sa perte et sa résurgence lors d'autres sorties et aujourd'hui son confluent avec la Salat. Lacave, fondé le 11 septembre 1273 est la frontière avec la Haute Garonne que certains franchissent allègrement. Les postes de douane ont été abolis. Ils en reviennent avec la certitude que l'Ariège c'est beaucoup mieux !!!  Il reste de l'ancienne usine de chaux hydraulique créée en 1875 et fermée en 1979  le grand silo d'extinction de la chaux et la roue hydraulique verticale qu'ils découvrent étonnés, Ils sont ravis de découvrir à pied ce qu'ils traversent en voiture sans rien remarquer. Demi-tour pour tout le monde et peu après, une légère montée de 90m les mène au hameau du Courbieu. Ils cheminent ensuite sur un large sentier à flanc tout en apercevant au loin le château de Prat. Ils s'en rapprochent et l'admirent. La descente avec quelques embûches les ramène au parking de la halle au bout de 2h45, pauses comprises, après 7km700 et 100m de dénivelé. Une table et ses bancs les accueille où ils peuvent s'y tenir à 10 !!! Les autres sont sur un muret ou des sièges pliants. Et, ils discutent, certains de leurs souvenirs d'adolescence et de jeunesse. 

jeudi 22 février 2024

Jeudi 22 février, 13 Isards se rejoignent à l'aire de jeux de Cescau. Vont-ils faire de la balançoire ?

Nenni !

Ils traversent ce village que certains découvrent puis ils grimpent sur un large sentier. En dessous du château d'eau, ils sont éberlués du bruissement du trop plein. Les ruisseaux sont gorgés d'eau. Et là, les voilà qu'ils grimpent à travers prés. Ils ne jouent  pas à saute-mouton mais plutôt à rampe-mouton sous les barbelés !

Ils aperçoivent au loin l'objectif de leur sortie : la chapelle St Michel qu'ils atteignent suivant un chemin toujours aussi large donc propice aux conversations. La vue est superbe sur la vallée du Lez jusqu'à St Girons et sur la chaîne couserannaise avec au loin le port d'Orle si caractéristique, la Mail de Bulard, le Maubermé, la Serre Haute ...

avec en premier plan le pic de l'Arraing et le pic de Sérau.

Dans la descente vers l'ancienne route de Castillon en Couserans, les talus fleuris de violettes, parfois d'anémones les ravissent. Ils arrivent à leur point de départ au bout de 2h25 après 6km400 et un dénivelé de 215m. Ils s'installent sur cette aire de jeux, ils leur manque les boules pétanques .

Il faudra les prévoir !!! Ah un invité surprise se joint à eux pendant le goûter ; LE SOLEIL !!! Christiane les a régalés avec ses délicieuses oreillettes. Merci Christiane. Oh là là ; en voilà une qui joue à saute-mouton !!!! 

jeudi 15 février 2024

Jeudi 15 février, encore une douce journée de printemps, 18 Isards en compagnie de Jade qu'ils voient grandir au gré de certaines sorties se rejoignent au parking d'Intermarché.

Au bout, les voilà sur un chemin abrupt qui les mène au palais des Évêques en admirant au passage la cathédrale de Saint Lizier. Et, ils découvrent une "géocache" (Le Géocaching consiste à utiliser les fonctions du GPS  pour rechercher ou dissimuler des " caches" dans divers endroits à travers le monde, en particulier à Saint Lizier). D'ailleurs pour leur grand plaisir et celui de Jade, ils en verront 4 bien dissimulées.

Tout en suivant le chemin des Gabats en partie rebaptisé "chemin des blaireaux" par les enfants de l'école de St Lizier. ils se retrouvent sur la route de Montjoie.

Une photo s'impose. Ils la traversent et s'engagent sous une haie de buis enfin de ce qu'il en reste. Ils voient bien des repousses mais elles sont toujours timides. Après la maison de retraite Hector Ossun et la dernière "géocache", ils surplombent la ville de Saint Girons avec le port de Couillac au loin.

Ils cheminent dans Le Marsan et arrivent dans un jardin où des tables, des chaises, des fauteuils, des gâteaux et de la Clairette de Dié les attendent pour un chaleureux moment de convivialité et d'amitié. Sophie change de dizaine ! Ils ont tout de même fait 6km400 en 2h25 avec un dénivelé de 185m.

jeudi 8 février 2024

Jeudi 8 février, par une douce journée de printemps, oh que disent-ils ?

ils sont en plein hiver... 19 Isards se retrouvent à la table d'orientation de Gajan. Ils vont faire un aller et retour de 5k100 avec un dénivelé de 90m pendant 1h40. Oh, mais ils se la coulent douce à Saint Girons ! Cela compense l'effort du jeudi précédent à Beille ! Un régal pour les yeux : la chaîne des Pyrénées du Montcalm jusqu'au pic du Midi de Bigorre s'étale lentement, mais pas très enneigée d'où la confusion de saison. Les conversations vont bon train, autant les jambes sont un peu au repos mais les zygomatiques ... Ils admirent le port d'Orle, cher aux couserannais qui le franchissent pour le pèlerinage de Montgarri dans le val d'Aran, puis, plus près, des magnifiques poules. De retour aux voitures, 2 tables les attendent en plus de celle d'orientation et sous l'oeil bienveillant du seigneur Valier, ils participent au goûter traditionnel.

jeudi 1er février 2024

Jeudi 1er février, 10 Isards se retrouvent au parking habituel à 9 heures.

2 voitures s'élancent sur la route qui les mène en moins de 2 heures au plateau de Beille, destination devenue rituelle. Sauf que cette année, une innovation ; la sortie se passe sur la journée avec pique-nique sur la piste.

La chaîne pyrénéenne se déploie devant leurs yeux malgré le voile nuageux. Un régal et c'est avec entrain qu'ils affrontent ce désert polaire. Au croisement des 4 chemins, ils entament une légère montée sur la droite puis, ils dominent le barrage de Laparan au faîte de la balade à 1980m. Une légère descente et surprise ; 2 tables de pique-nique les attendent !!! Ils ont fait 4km avec 200m de dénivelé en moins de 2 heures. Suit alors un bon moment de détente. Puis, ils rejoignent la station par la piste de l'Ours qui suit un sentier à travers la forêt, chemin inédit pour la plupart de l'équipe. Que font-ils à l'arrivée ? ils vont goûter sur l'herbe !!! Autre moment de détente bien mérité au bout de 5km, 85m de dénivelé et 2h10 de marche, pauses comprises.

jeudi 25 janvier 2024

Jeudi 25 janvier, 18 Isards se retrouvent à Montels sous un beau soleil.

 

Ils sont sur le site de la mine de Montels qu'ils avaient vu le 21 janvier 2023. Cet après-midi, cerise sur le gâteau : c'est en compagnie d'un archéologue, spécialiste des mines, Claude Dubois et, le regard n'est pas le même. Ils crapahutent durs en passant par une cuve, les vestiges de la plate-forme, la tour d'arrosage ou condensateur, la cheminée principale d'une quinzaine de mètres de hauteur avec chaque fois des explications,

l'auditoire est très attentif.

Enfin, ils arrivent devant la galerie Otto, galerie accessible que certaines et certains arpentent. La visite les transplante dans le monde des miniers qui à un moment donné se sont heurtés à un mur de marbre : le filon est tari. 

Ils ont été plus courageux que l'an passé !

Merci Claude pour toutes ces précisions. Maintenant, c'est le retour aux voitures où les attend le goûter devenu traditionnel. Les jours rallongent et les conversations vont bon train après une "promenade" de 5km

qui a duré 3 heures avec tout de même un dénivelé de 245m. 

jeudi 18 janvier 2024

Jeudi 18 janvier, 18 Isards se retrouvent à la mairie de Gajan sous un beau soleil et une chaleur printanière.

Les voilà partis d'un pas alerte pour la perte de la Touasse; l'an dernier, le 12 janvier, ils avaient vu la résurgence de ce ruisseau. Ils gravissent un vallon et se trouvent sur un beau chemin tapissé de feuilles mortes qui bruissent sous leurs pas. La porte sur l'échelle de la palombière est toujours cadenassée ! 

Le cheminement avec une série de courtes montées et descentes et surtout très boueux les mène devant la perte de la Touasse. Personne n'est tombé !!! et, aucune chaussure ne s'est égarée dans les profondeurs de cette boue argileuse et collante. Ce sentier était sec lors de la reconnaissance en septembre !!!

Surprise : des perce-neige tapissent les talus, c'est magnifique.

Et, cerise sur le gâteau : des jonquilles en bouton !!! Enfin, une route goudronnée ! et toute la chaîne couserannaise avec le seigneur Valier s'offre à leurs yeux.

Au bout de 3 heures (boucle d'un peu plus de 6km et 150m de dénivelé), ils arrivent aux voitures pour déguster un gâteau bien apprécié de tout le monde arrosé de cidre. Merci, Sylvie. 

vendredi 12 janvier 2024

Jeudi, oh non, vendredi 12 janvier : le soleil est éblouissant, le ciel est d'un bleu ... contrairement à la veille. 16 Isards se retrouvent à Alas pour une boucle passant par Arrout. Le départ est différent et la boucle n'est pas dans le même sens que celle faite le 26 janvier 2023. Et quel plaisir de se retrouver après la trêve de Noël ! Ils empruntent un large chemin pour accéder à Arrout, village qui les enchante toujours par ces maisons retapées, sa mairie aux volets "bleu charrette" et son lavoir, lavoir qui sert de cadre à la crèche en décembre. Sortie prévue dernièrement mais le temps exécrable les avait fait changer de projet. Ils bifurquent à droite par le chemin de Girech qui les mène au faîte de la balade. Et là, émerveillés, ils contemplent toute la chaîne couseranaise. Bon, il faut descendre ! Le chemin est assez ombragé, ils aperçoivent Agert à travers les branches dénudées. Ils reviennent au parking pour "tirer les rois". Oh, mais il en manque. Ils s'étaient arrêtés à la Guinguette de la Laine !!! Atelier, créé en 2011, qui  traite la laine de mouton jusqu'à la confection. Suit donc un moment convivial après une boucle de 6km100 avec un dénivelé de 195m et qui a duré à peine 2h10.

Vous souhaitez nous rejoindre ?

Nous vous offrons deux balades avec nous avant de décider de nous rejoindre..ou bien une séance de gym !

Il vous suffit de nous appeler :

Michel Raingeval : 06 70 72 73 05

Philippe Neveu : 06 76 08 75 81

ou bien Jean-Claude Rivère 06 81 91 83 65

     

 

       les membres du bureau de BSL

 

        Président : Jean-Claude RIVERE

   -  2  Vice-Présidents "Section Isards"
               Philippe Neveu, Michel Raingeval

   - Président d'honneur : Jacques PAOU

   - Vice-Présidente "Section Gymnastique" :                 Marie-Noëlle SERRES

    - Trésorier :  Jacques GARAUD

    - Trésorier adjoint : Guy COLIN

    - Secrétaires: Carine CROUZAT 

                              Brigitte LEPROUX 

   e-mail :secretariatbsl@gmail.com

  

 adresse : BSL , 4 bis, espace Serge  Rumeau, 09000 Saint Pierre de Rivière